Le jour où j’ai arrêté de fumer

Même si c’est une histoire banale, qui concerne la plupart des fumeurs, j’ai envie de commencer par - Il était une fois !

Il était une fois une fumeuse. Oui, j’ai été accroc au tabac, et même longtemps.

Depuis le Lycée. Adolescente, j’avais besoin de quelque chose sur lequel m’appuyer, me donner une contenance et montrer mon appartenance à un groupe je crois.

Dix-huit ans plus tard, je fumais encore… ! Pour le stress pensais-je ! Alors qu’en réalité c’était surtout le manque provoqué par l’addiction à la cigarette qui me stressait !

Dix-huit ans plus tard, cette habitude était encore là, m’accompagnant dans mes pauses, mes sorties, mes soirées. Mes moments entre amis et mes moments seule.

Jusqu’à quand ?

Je pensais de plus en plus à l’état intérieur de mon organisme, à mes poumons, à ma santé… et au stress provoqué par la cigarette s’ajoutait la peur.

Peur pour ma santé, pour mon futur, peur d’une mauvaise nouvelle…

Je me sentais donc prise entre stress et peur.

Et plus je me sentais enfermée plus je voulais en sortir, mais plus j’essayais, plus je m’enfermais…

Alors quoi ?



Deux choses me sont apparues : d’abord j’avais besoin d’une marge de manœuvre plus large, d’avoir plus d’options, plus de possibilités pour répondre à « mon stress » - Tout le monde ne fume pas que je sache ! Comment font les gens qui ne fument pas ? Je pourrai m’inspirer d’eux ?

Serait-ce suffisant ?

Non.

Et c’est la deuxième chose.

Pour voir les options que je ne voyais pas encore, j’avais besoin de changer mon regard. Comment ?

J’ai eu besoin d’être accompagnée avec l’hypnose car changer mon regard à un niveau inconscient a eu des répercussions sur mes stratégies, mes comportements et mes habitudes face au stress.

Quel a été le résultat ? La cigarette est devenue tellement obsolète, qu’aujourd’hui, elle m’indiffère !




21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout